Découverte de silos à grains à Belberaud

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Découverte de silos à grains à Belberaud

Au cours de travaux de restauration, deux habitantes de Belberaud, Mme Baron et Mme Breffel, ont découvert un silo à grains dans le sol de leur maison, située respectivement au 14 et 20 rue de la Mairie.

Le diamètre d'ouverture variait de 0,40 m à 0,60 m, la profondeur 1,50 m à 2,20 m et la largeur intérieure de 1,00 m à 1,90 m. Un épaulement au col de l'ouverture permettait d'en assurer l'étanchéité par un couvercle (pierre plate épannelée de forme ronde d'un diamètre légèrement supérieur à l'ouverture du goulot).

Dans un milieu hermétiquement clos, la céréale commence sa germination et dégage au niveau de ce processus du gaz carbonique, gaz qui bloque la poursuite de la croissance et neutralise les insectes. Si le contenant n'est pas ouvert, le contenu peut se conserver plusieurs années et garder toutes ses qualités germinatives et nutritives.


Dans les ruines d'Ensérunes (Hérault), de nombreux silos ont fourni une datation voisine des VI et Vème siècles avant notre ère. Ce mode d'utilisation, abandonné par les romains, a été repris ensuite jusqu'à la fin du 13ème siècle. Ces silos ne sont plus visibles, ils sont souvent recouverts par des carrelages. Il serait intéressant de voir s'il en existe d'autres et les faire analyser, grâce aux techniques nouvelles, pour déterminer leur ancienneté.

M. Gironce, de Montlaur, a découvert aux archives municipales de Toulouse, un document qui mentionne la ville antique de Belberaud.
Ces silos sont-ils en rapport ?

Avec l'aimable concours de Monsieur Bertrand, historien local.